Non classifié(e)

Comment sont fabriqués les chaussons Jolee Môme

A l’origine des chaussons Jolee Môme

A l’origine du concept de Jolee Môme, Ophélie la créatrice, suite à la naissance de ses deux enfants, Joan et Lee Marcus. Professionnelle du luxe et passionnée par la mode éthique, elle a dessiné pour ses enfants des chaussons différents. Pensés pour les petits, dans une quête absolue de confort, et ludique. Des chaussons qui seraient perçus comme de petits compagnons et que l’enfant ne voudrait plus quitter ! Mais le style ne serait pas en reste. Des chaussons adoptés également par les parents, séduits par la fabrication artisanale française et ses détails coutures. Le tout au prix le plus juste.

Quelles sont les parties qui composent un chausson Jolee Môme?

  • Il y a la claque, à savoir la partie avant du chausson,
  • Il y a le quartier, qui est la partie arrière du chausson. La claque et le quartier assemblés constituent la « tige »
  • Le passant, partie intérieure qui va structurer le maintien au niveau de la cheville.
  • Enfin, la semelle. Chez Jolee Môme, la semelle côté fleur (le côté lisse du cuir) sert de semelle intérieure ou de propreté.

Le côté chair de la même semelle (côté pelucheux) sert de semelle extérieure, pour son côté antidérapant. Ainsi, les pieds sont protégés tout en ayant un contact optimal avec le sol, ce qui leur permet de se muscler et se développer correctement

Autant de petits morceaux pour de si petits chaussons !

 

L’expertise de la forme 

Pour le patronage des chaussons, Ophélie s’est appuyée sur des experts du soulier, basés à Romans sur Isère, capitale de la chaussure Française. Ainsi, anciens de Jourdan, Kélian ont contribué au développement du chausson parfait.

La première étape consiste à mettre « en forme » le croquis. La forme est une pièce en bois ou plastique représentant le volume du pied et servant à a confection de la chaussure.

A partir de la forme est établi un patronage précis pour un montage impeccable. Chacune des différentes parties du chausson est alors reproduite à plat. Les différents morceaux numérisés serviront à la fabrication d’outils de découpe (dit emporte-pièces) ou alimenteront une machine de découpe automatique.

 

Deuxième étape : la coupe du cuir (best of)

Nous utilisons différents types de cuir, nos chouchous étant l’agneau, le veau nappa et la peau d’agneau lainée pour leur extrême souplesse et leur grande douceur. Chaque matière ayant ses spécificités, nous choisissons le mode de coupe le plus adaptée. Grâce à une machine appelée presse, l’emporte-pièce va découper le cuir posé à plat à la forme des différents morceaux qui composent le chausson. Nous avons également recours à la découpe automatique qui permet notamment la découpe « en matelas » pour des projets spécifiques.

 

L’assemblage du chausson : le montage 

Pour obtenir un chausson d’exception, une attention minutieuse est portée à chaque étape de la fabrication. Après avoir découpé les différentes parties du chausson, l’artisan procède à l’assemblage des différents morceaux. Le travail commence par la « préparation » : Dorure à chaud du logo sur la semelle, piqûres décoratives de la claque, piqûre des sous-ensembles.. Puis vient l’assemblage finale, par la technique du piqué-retourné, appelée traditionnellement cousu-retourné. Le cousu retourné à cette particularité d’être cousu normalement par une couture dite en jointage simple sur un chausson monté à l’envers puis d’être retourné ensuite, manuellement ou mécaniquement. Avantage de cette technique : le cuir demeure incroyablement souple et le chausson, sans surépaisseurs présente un maxi confort pour bébé.

Dernière étape : le bichonnage du chausson 

Une fois le chausson monté, l’artisan procède à « l’écrasé des coutures » pour le plus grand confort des pieds de bébé. Puis le chausson passe au bichonnage. La peau lainée est lustré, ajustée. Les tracés sont gommés. Le produit est mise en forme définitive par un tour de lisette qui épouse les contours du chausson. Tel un bijou destiné à votre petit trésor, nous prenons le plus grand soin à vous livrer un produit parfait !

 

Le contrôle qualité 

Enfin, le chausson passe entre les mains expertes de la contrôleuse qualité qui respecte un guide de contrôle très précis. Chaque couture d’assemblage est inspectée, puis les chaussons sont soigneusement emballés dans du papier de soie avant d’être glissé dans le pochon cadeau. Le tout accompagné d’une carte de remerciement et d’un guide d’entretien.

Sachez que chez Jolee Môme, tous nos modèles de chaussons sont testés et approuvés par les professionnelles de la petite enfance. Alors convaincus ? Craquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *